Profession :
association

Billets de heimatlos

La courte de l'été

Il parait ( …j’ai des doutes) que l’été est arrivé. Enfin c’est ce que dit la fille de la météo. Donc à ceux et celles qui auront de la chance d’avoir du soleil, je souhaite de jolis bronzages ( mais faites gaffe quand même , le soleil n’a pas que des vertus ).

Plusdeprobleme.com poursuit son bonhomme de chemin, séduit ses lecteurs, parfois aussi les déroute, rarement les rebute, mais au final la balance penche dans le bon sens et c’est l’essentiel.

La prochaine ( et certainement ultime, mais il ne faut pas dire fontaine…) enquête de Marianne Bracq est désormais entre les mains de mon éditeur et dans celles amicales de cette auteure qui en fera la préface…donc certainement que nous en reparlerons prochainement. En attendant, je suis sur quelques pistes pour 2018…des pistes bien avancées mais j’avoue un certain ralentissement de mon rythme, et une valse-hésitation entre deux projets. Une vraie pause sera donc la bienvenue pour repartir d’un bon pied et faire un choix.

Ce week-end, dernier salon avant les vacances et ce sera dans le Nord pour la nuit des livres d’Esquelbecq. J’aime bien cette région que je ne connais que fort peu, donc j’y retourne toujours avec plaisir, et c’est toujours agréable d’y retrouver des copains et de faire de nouvelles rencontres.

On se retrouve donc à la rentrée, et j’espère avoir plein de choses à vous annoncer ( salons, projets,….) Quelques dates sont déjà fixées dans des contrées nouvelles pour moi …mais chaque chose en son temps.

Ayez un bel été, profitez de vos congés si vous en avez, amusez-vous, profitez, carpe diem….personne ne sait de quoi demain sera fait.

Le printemps est là...(extrait newsletter du 30/042016)

Chers ami(e)s,

Comme dit le dicton: en avril, ne te découvre pas d'un fil. Et comme nous arrivons bientôt au mois de mai j'ai donc décidé de faire ce qui me plaît.

Aussi, me revoilà en forme et de bonne humeur comme toujours, pour vous donner quelques nouvelles, et quelques dates.

Il y a trois mois, j'avais le plaisir de vous annoncer la sortie de mon cinquième roman qui s'intitule : « Plusdeproblème.com ».

9782370470652

Comme toujours, vous avez été fidèles, vous avez répondu présent, lors des différentes séances de dédicaces, des rencontres, ou simplement vous avez fait la démarche d'aller chez votre libraire préféré pour découvrir cette histoire.

Il y a quelque temps, on me demandait pourquoi j'écrivais. Je crois que j'ai eu le tort d'avoir dit que c'était pour mon plaisir d'abord, alors qu'en réalité si on prend le temps de réfléchir l’écriture n'est pas un long tranquille bien au contraire. C'est un exercice qui permet à l'écrivain de passer par différentes phases qui sont: un peu de plaisir naturellement, beaucoup d'angoisse, de stress, de sueur, sans oublier le doute. Alors, pourquoi écrire me direz-vous ? Complétement maso ces auteurs, pas très bien dans la tête !!!!! Comme si les problèmes du quotidiens n'apportaient pas leur lot d'emmerdements !

Je crois que nous sommes des êtres narcissiques ( refoulés ou non) et qu'écrire c'est la promesse du plaisir des rencontres, de votre reconnaissance et de cette chose assez incroyable qui se passe autour d'un livre. Lorsque vous l'avez aimé, c'est avec passion que vous en parlez, c’est avec votre cœur que vous me dites ce que vous avez ressenti et c'est je crois, l’un des plus beaux moments de la vie d'un auteur.

Alors je profite de cette lettre, pour te remercier lectrice, pour te remercier lecteur, blogueurs et bloggeuses, journaliste chroniqueur et chroniqueuse, bibliothécaire qui avez mis dans ce livre lumière.

Merci à toi Ô libraire ( rare et courageux) qui ne t'es pas contenté de déposer ce livre au milieu des autres mais qui a eu le courage de sortir des sentiers battus, de l'ouvrir, le lire, le connaître et le mettre en avant et....  oser avouer que la qualité n'était pas l'apanage des gros éditeurs qui squattent le marché avec des ouvrages plus ou moins heureux. 

Mais je pense que nous aurons encore l'occasion de parler de ce roman qui me tient vraiment, vraiment, vraiment à cœur.

Lavandou mon amour....

Chéri j’ai du retard !!! ( celle-là je l’ai piqué à l’ami Samuel Sutra) .

Et pourtant ce week-end au Lavandou fut mémorable. Tout a commencé par un feu de poubelle devant la librairie : fumée noire, peinture de la voiture stationnée qui montrait clairement sa faible résistance à la chaleur ( pourtant nous sommes dans le sud mais va comprendre) , bouteille d’eau, extincteur, police municipale…Y’a pas à dire ils savent vous mettre dans l’ambiance au Lavandou.

Ensuite nous avons commencé à travailler sereinement ( un œil sur le trottoir des fois que l’apprenti incendiaire récidive) mais rapidement la bonne humeur a pris le pas sur l’angoisse , la peur, l’horreur. La visite des lecteurs y fut pour beaucoup, avec une bise spéciale à Natou et sa Maman, à Patricia et son époux, et à ma prof de danse Catherine…(le premier qui se moque je le bute !!! et j’avais 16 ans à l’époque voilà t’es content !!!) qui avait laissé ses troupes répéter sans elle pour venir me voir en compagnie de ses parents .

Fidèle au rendez-vous : la gentillesse du libraire (quoique …mais je l’aime quand même)  et de sa fille aussi ( la y’a pas photo sauf quand elle prend le parti de son paternel…là c’est plus difficile), sans oublier les membres de l’association Polar 83 qui avaient fait les choses à la perfection.

Jusqu’au drame et cette tâche sur le sol, résultat de la chute malencontreuse d’une bouteille de vin…pas grave il y en avait d’autres (sauvé !! ).

Ces quelques évènements nous ont ouvert l'appétit pusque nous avons déjeuner ensemble , lecteurs, auteur, libraires, organisteurs...et là ce fut encore un chouette moment!

Voici quelques photos sur le site du salon:

Lavandou

Donc si vous voulez passer d’agréables moments avec les auteurs, les organisateurs et les livres, je vous rappelle que le festival du polar du Lavandou aura lieu du 27 au 29 mai....c'est par là :

Lavandou2016

Rencontre à la librairie Grangier- 12 février 2016

Capture1

 

Temps gris, neiges éparses, jour de départs en vacances….toutes les conditions étaient donc réunies pour que la rencontre à la Librairie Grangier prenne la flotte……..et bien non !!

Une belle rencontre avec des lecteurs présents, et une libraire qui avait dévoré plusdeprobleme.com.

Etrange expérience que de vivre son propre roman dans les questions des autres. Et des questions, Delphine n’en était pas avare. Des questions justes, fines, intelligentes.

Et puis elle a lu un passage…et vous savez quoi ? J’ai pris le texte, MON TEXTE…,ces mots que j’ai moi-même alignés sur une feuille de papier, en pleine gueule. Là, comme ça ! Un uppercut bien senti. La vache !! Oui j’ai revécu les souffrances que j’avais imaginées pour Marc. Cette scène où il bascule, où durant le dîner familial tout a basculé, où il sort du cadre , où….bref. Mais cette fois, ces douleurs et ce mal-être devenaient réels, palpables, par la voix d’une autre.

Sinon, Delphine est fine mouche...elle a rapidement identifié la personne qui m'avait "involontairement" inspiré le physique de Marie Salvan. Une auteure de polar mais je n'en dirai pas plus...vous pouvez toujours tenter de deviner ;-)

Belle expérience, beaux moments, beaux souvenirs…Merci

Ah oui......La libraire, Delphine, a vraiment aimé ce roman

 

Grangier

Lancement de PLUSDEPROBLEME.COM au FORUM de Besançon

 Forum

Il vient tout juste de sortir des cartons, à peine posé sur la table et vous êtes là, les lecteurs et les lectrices fidèles. Vous avez affronté un temps glacial, une pluie fine qui vous transperce jusqu'au cœur pour venir réchauffer le mien et me dire combien vous attendiez ce nouveau roman.

 

Je vous ai mis en garde: ici vous ne retrouverez ni la ville, ni la région, Marianne Bracq est en repos. D'autres lieux, d'autres personnages, une autre écriture. Vous avez décidé de me suivre, vaille que vaille...J'attends maintenant avec fébrilité vos avis. Ce sera à une autre occasion, au détour d'une rue, devant un verre...mais vous saurez me le dire et je vous en remercie.

 

Une grosse bise ( oui à toi aussi Florent même si tu pique)  à toute l'équipe du Forum, Marion, Éliane......Merci de votre accueil et à très vite

Salon du livre de Nemours 2016

Salon du livre de Nemours 16 et 17 janvier 2016

Nemours

Ce fut un salon mémorable.

D’abord parce qu’égoïstement je tenais dans mes mains mon bébé pour la première fois et franchement ce fut une vague d’émotion. Ensuite, Florence avait organisé les choses à la perfection.

Ce fut le bonheur de rencontrer de nouveau , ou pour la première fois en vrai de vrai, des connaisseurs du genre tels que Richard, Geneviève, Jean-Marc, Samantha, Lucie, Lydie, revoir Stéphanie, Laurent, discuter longuement avec Charlène et son père, et naturellement la liste demeure incomplète mais les souvenirs intacts.  

Ensuite il y a le plaisir de retrouver les auteurs, une belle brochette de gens adorables. Et oui, ici tout le monde parle avec tout le monde, des anecdotes, des conneries ( mais juste pour rire) et toujours cette aura qui nous enveloppe, nous fais vibrer.

Plus dur est le retour.

Mais sur l’échelle de la boule qui se forme au creux du plexus quand il faut regagner le quotidien, le Salon de Nemours est en bonne position.

Alors du fond du cœur, merci à Jacques Saussey, Florence Couvreur-Neu et tous les bénévoles de cette organisation sans faille. Bravo et merci à tous les lecteurs qui se sont déplacés, faisant de ce week-end, un évènement inoubliable et chaleureux. Et comme il faisait froid dehors, la chaleur était la bienvenue.

Bande nemours

Une partie de La bande à Nemours: Jacques Saussey, Franck Thilliez, Olivier Norek, Claire Favan, Armelle Carbonel, Sandra Martineau, Fabrice Pichon

 

Nemours deux

 

Les mêmes avec Johann Etienne, David Coulon, Didier Fossey, Lionel Olivier


 

Les Mots Doubs 2015

 
 

Les Mots Doubs sont toujours une occasion exceptionnelle de rencontrer ses lectrices et ses lecteurs, fidèles au rendez-vous. C’est aussi le plaisir de retrouver les amis auteurs, même si nous avons peu, trop peu de temps à passer ensemble  ( juste le temps d’un repas rapide). Mais nous sommes là pour tous ceux qui viennent à notre rencontre.  

Je pourrais nommer toutes celles que j’ai eu le plaisir de revoir mais par manque de place et par peur de l’oubli je me contente lâchement de toutes vous embrasser pour vous remercier. Petite entorse à cette règle : cette année j’ai eu également le plaisir de passer un peu de temps avec Dominique et Yvan, Reader et chroniqueurs connus dans le monde du polar. Nous avons manqué plusieurs occasions mais cette fois fut la bonne.  Et ce fut un plaisir immense pour moi…comme un gamin qui attend depuis plusieurs jours d’entrer dans une pâtisserie et qui franchit enfin la porte

Alors loin des polémiques je voulais vous remercier d’être venus en nombre, remercier toute l’équipe de la Librairie Rousseau qui nous a accueilli avec sa gentillesse habituelle et un excellent Arbois ( oui ça aide).

J’espère vous y revoir l’an prochain. Certes ce ne sera pas dans l’enclot réservé au régionaux …j’ai dit enclos ? Je voulais dire carré régional, pardonnez ce lapsus…puisque je quitte ce domaine et ce carcan…Mais j’espère que nous arriverons à trouver une place pour moi au milieu des copains auteurs…sans distinction .

 

Fb img 1442900063925
 

Nouvelle aventure

Une nouvelle aventure se profile à l'horizon, mais avant cela.............séquence nostalgie

Septembre 2011, un jour gris et pluvieux ou alors il faisait beau…sincèrement je ne m’en souviens plus mais là n’est pas le sujet. J’avais envoyé un texte à un éditeur régional dont la ligne éditoriale correspondait à mon histoire. Pourquoi ne pas avoir tenté une grande maison me direz vous ? Parce que je n’aime perdre ni temps, ni argent et que je ne crois pas trop aux contes de fée. Donc pour revenir à nos moutons, septembre2011, je reçois un mail me disant en substance : « Votre apatride me plait bien, envoyez-moi tout le texte »…Frisson, excitation, puis travail, et re-travail sur un texte qu’il fallait améliorer, peaufiner, couper parfois. Apprentissage enrichissant. Début de l’aventure pour Heimatlos, mon premier vrai texte, qui deviendra « Vengeance sans visage » et sera publié par les éditions du Citron Bleu en 2012. Pour les collectionneurs voici la couverture d’origine car à l’issue de plusieurs rééditions ce format est mort de sa belle mort pour donner place à un format de poche en 2014.

couverture-vengeance.png

2012 donc, mes premiers pas dans cette aventure grâce à Jean-Louis Poirey, éditeur passionné et passionnant qui m’ouvre les portes d’un rêve.

2013 sera l’année du « COMPLEXE DU PRISME » avec une nouvelle héroïne qui séduira les lecteurs et les lectrices : Marianne Bracq. Une héroïne qui reviendra sous la pression des lecteurs dans une nouvelle aventure en 2014 qui sera « LE MEMORIAL DES ANGES ». Je peux l’avouer aujourd’hui, ce livre est mon préféré même si je les aime tous. Ne me demandez pas pourquoi, c'est ainsi. Peut-être parce qu'il effelure un sujet qui me tient à coeur.

2015. Nouvelle expérience : « LE SANG DU PASSE ». Un « one-shoot » qui se suffit à lui-même, dans un univers tout à fait différent, mêlant la grande histoire à la toute petite, avec pour seul soucis une fidélité dans l’histoire des lieux traversés par ce récit. J’avais un peu d’angoisse parce que je proposais un récit plus soft et à des années-lumière des précédents avec juste un point commun : Manipuler le lecteur et réussir à le surprendre à la fin. Il semble que vous m'ayez suivi sur ce terrain...un vrai plaisir pour moi

Après cette séquence souvenir, séquence remerciements :

Vengeance sans visage aurait pu demeurer local, le complexe du prisme ne pas sortir de la région, le mémorial demeurer en Franche-Comté. Mais grâce à vous, aux lecteurs et lectrices avides de sortir des sentiers battus, aux bloggueur(se)s curieux(ses), aux libraires passionné(e)s, aux chroniqueur(se)s, ces livres se sont envolés sur tout le territoire et même à l’étranger. Donc je vous remercie et je ne le ferai jamais assez pour tout cela, pour ces belles rencontres, ces folles discussions, ces amitiés qui sont nées.

Cette aventure m’a permis de rencontrer d’autres auteurs, de faire ma place dans cette famille du polar, d’être accueilli par des maîtres du genre qui étaient des idoles et sont devenus des amis.

Bon et cette nouvelle allez-vous me dire !

C’est vrai que je vous fais languir…normal quand on écrit des livre à suspens non ?

Donc pour vous remercier à ma manière, voici la nouvelle exclusive que je voulais vous confier : D’abord je tiens à m’excuser auprès des fans de Marianne Bracq puisqu’il ne va pas ici s’agir d’elle. Je vous rassure, sa prochaine aventure est écrite mais sa publication n’est pas encore à l’ordre du jour…Non pas taper !!!

Sur l’insistance et les encouragements de Jean-Louis Poirey grand Manitou des éditions du Citron Bleu, je me suis mis en quête d’un nouvel éditeur puisque le texte que j’avais et qui me tenait vraiment à cœur méritait, à son avis, une diffusion plus large, plus professionnelle. Un texte plus sombre, plus critique, plus dur aussi.

Pffff, pas simple quand on aime les gens avec qui on travaille de les quitter…et partir c’est toujours crever un pneu ( okay elle est nulle).

J’ai fait une tentative chez un éditeur parisien…tentative échouée pour des raisons de changement de ligne éditoriale mais un courrier avec une critique plus qu’enthousiasmante : « J’ai apprécié les personnages et le ton très sombre qui m’a rappelé le meilleur des films noirs à la Melville ou Alain Corneau »….Putain ça le fait non ? Un refus qui m’a donné la pêche : paradoxe, et envie d’y croire.

J’ai gardé mon manuscrit bien au chaud, puis j’ai lu des ouvrages d’une nouvelle collection d’une jeune maison d’édition parisienne et j’ai aimé. Quinze jours après l’envoi de mon texte, coup de fil de l’éditeur : « J’aime bien votre texte, il me reste 80 pages à lire mais j’aime beaucoup. Je voulais vous le dire. Je le soumets à mon équipe et je vous rappelle dans quinze jours ». Alors aujourd’hui je vous présente la couverture de ce texte qui sortira le 29 janvier 2016 dans toutes les bonnes librairies ( selon la formule consacrée ) aux Editions Lajouanie. Nouvelle aventure, nouvel éditeur ( et en plus ça a « matché » entre nous…elle est pas belle la vie ? ). Quant à l’histoire de ce roman…je n'aurai pas l'outrecuidance de vous faire attendre plus. Voici donc la couverture de « PLUSDEPROBLEME.COM » et le résumé de l'éditeur

 

Plusdeproble me com

 

Résumé

C’est la drôle d’histoire d’un cadre criblé de dettes – harcelé par ses créanciers ; humilié par le juge du surendettement ; méprisé par sa famille mais chéri par sa maîtresse – qui se décide à se lancer dans l’élimination de ses semblables… C’est aussi la drôle d’enquête d’un commissaire qui traquant un monstrueux pourvoyeur de chair fraîche, croise la route d’un insaisissable tueur à gage…

C’est donc, mais pas que, la drôle d’histoire de Sylvie, Marc, Marie,et… Walter.plusdeprobleme.com est un excellent et classique polar. À ceci près que le narrateur est un sacré schizo, grand amateur de whisky ; que le commissaire est une jeune femme, branchée demoiselle (on la retrouvera dans d’autres aventures) ; que le juge est pris pour un souteneur par le milieu, etc

A très bientôt donc pour cette nouvelle aventure

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×